La Commission européenne a évalué favorablement les deux premières années du projet Construction Blueprint

Réunions, Tendances

Les 12 et 13 avril, plus de 60 professionnels de la construction issus des 24 partenaires du projet se sont réunis virtuellement pour la cinquième fois. Deux représentants de la Commission et une évaluatrice externe y ont également participé et ont formulé des recommandations pour les deux prochaines années.

Plus de 60 représentants du consortium Construction Blueprint se sont réunis les 12 et 13 avril à l’occasion du 5ème meeting transnational du projet. Deux représentants de la Commission européenne (CE) y ont également participé, à savoir Roman Horvath, chargé de mission pour la politique industrielle et la construction durables, rattaché à la Direction générale du marché intérieur, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des PME – DG Grow), et Pavol Krempasky Chef de projet à l’Agence exécutive européenne pour l’éducation et la culture – EACEA), et une évaluatrice externe, Manon van Leeuwen du cabinet de conseil Eolas.

La Fundación Laboral de la Construcción (Espagne) pilote les travaux de 24 partenaires de 12 pays européens dans cette initiative. Il s’agit d’une des stratégies de coopération pour les compétences sectorielles clés du nouvel agenda pour les compétences en Europe, lancé en 2019, avec les secteurs de l’impression 3D, des transports maritimes et de la sidérurgie. La FLC gère un budget de 4 millions d’euros sur quatre ans afin de créer un nouveau cadre de formation pour la construction dans l’Union européenne (UE), qui sera adapté aux compétences identifiées par les défis internationaux tels que l’efficacité énergétique, le numérique et l’économie circulaire.

Les représentants de la Commission européenne, évaluateurs directs au nom de la Commission, ont souligné l’importance de parvenir à une industrie de la construction neutre sur le plan climatique, conformément aux principes de l’économie verte de l’UE. Dans leur examen des deux premières années du projet, ils ont émis des recommandations et proposé des améliorations pour le développement futur du projet.

Manon van Leeuwen a également présenté son évaluation externe de la première moitié du projet Construction Blueprint et a proposé des suggestions afin d’améliorer la qualité du projet.

 

Progrès et résultats

Durant les deux jours du meeting transnational virtuel, les pilotes des différentes phases de travail du projet ont présenté les résultats atteints jusqu’ici ainsi que les prochaines étapes à franchir.

Le LIT (Limerick Institute of Technology, Irlande) et la BFW-NRW (Allemagne) ont détaillé leur analyse en cours des parcours de formation et formations en ligne, dans l’objectif de mettre à jour des compétences professionnelles liées à l’efficacité énergique, le numérique et l’économie circulaire. Cela comprend 42 programmes de formation identifiés par le consortium, ainsi que 129 cours en ligne de 17 projets européens.

L’AKMI (Grèce) est chargé d’étudier les profils professionnels du secteur de la construction qui ont besoin d’être mis à jour sur les volets efficacité énergétique, numérique et économie circulaire. L’organisme a présenté son approche méthodologique ainsi qu’une première ébauche des professions à analyser.

De même, le centre IFAPME de Liège-Huy-Verviers (Belgique) ainsi que le CCCA-BTP (France) ont présenté leur approche concernant le futur Observatoire des Besoins en Compétences des entreprises de la construction, qui reposera sur un questionnaire adressé aux entreprises de la construction, dont l’objectif est de recueillir un minimum de 2000 réponses parmi les 12 pays du partenariat. Les premiers résultats sont attendus après les vacances d’été.

En outre, des formations pilotes en efficacité énergétique, numérique et économie circulaire seront lancées entre Septembre et Décembre 2021.

La FIEC, l’EFBWW et l’EBC, les partenaires en charge de l’Alliance Sectorielle pour les Compétences, ont présenté le déploiement du plan directeur pour le secteur de la construction via les événements nationaux en cours et le groupe LinkedIn du projet dédié aux parties prenantes, qui rassemble actuellement 262 acteurs européens du secteur.

La Fundación Laboral de la Construcción a passé en revue les aspects techniques, managériaux et financiers du projet, ainsi que les statuts de la diffusion, de l’exploitation, de la pérennité et de l’impact de ce dernier. Elle a aussi présenté le nouveau Plan de Communication pour les années 2021 et 2022. De plus, elle a montré les modules de formation Assurance Qualité Européenne dans l’Enseignement et la Formation Professionnels (EQAVET) ainsi que le résultat de l’appel d’offres pour le projet Blueprint Santé et Sécurité, commandé par la Commission Européenne.

Menu