La Commission européenne suit la stratégie Construction 2020 lors du « Forum stratégique tripartite de haut niveau »

Evènements

Enrique Corral, Directeur général de la Fundación Laboral de la Construcción, s’est exprimé au nom des 24 institutions de l’industrie de la construction, de 12 pays de l’Union européenne, qui font partie du consortium stratégique du projet « Construction Blueprint ».

La direction générale du marché intérieur, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des PME de la Commission européenne a organisé le Forum stratégique tripartite de haut niveau le jeudi 4 avril à Bruxelles. Il s’agissait d’une réunion de discussion entre les États membres, les parties prenantes de l’industrie de la construction et les représentants de l’Union européenne (UE) pour discuter des questions liées à ce secteur productif.

Ce forum de haut niveau, qui se tient depuis 2013 dans la capitale belge, fait partie de la « Stratégie Construction 2020 » dans le prolongement du Plan d’action stratégique. Il donne l’occasion aux intervenants de l’industrie d’exprimer leurs points de vue sur la mise en œuvre des mesures prioritaires et les perspectives d’évolution de l’industrie, qui serviront de base pour l’avenir de la Stratégie au-delà de 2020.

Comme lors des éditions précédentes, le directeur général de la Fundación Laboral de la Construcción, Enrique Corral, a participé à ce forum stratégique de haut niveau. En outre, à cette occasion, il est intervenu en tant que conférencier, représentant 24 institutions de l’industrie de la construction, de 12 pays de l’UE, qui font partie du consortium stratégique du projet « Construction Blueprint », afin de discuter du plan de coopération sectorielle dans le domaine de la formation et repenser la stratégie des compétences professionnelles dans le domaine de la construction.

Pour Enrique Corral, le projet « Construction Blueprint » combine deux instruments clés proposés par la Commission européenne pour la transformation du secteur de la construction en Europe vers une industrie durable et compétitive : la « Stratégie Construction 2020 » et l’« Agenda des compétences pour l’Europe », devenu « Une nouvelle stratégie pour les compétences en Europe  ». Une transformation dans laquelle l’Espagne apporte un rôle de référence crucial, à travers la Fundación Laboral de la Construcción, grâce à sa présence en Europe et le développement de projets européens stratégiques.

Visibilité, impact et compétitivité

Parmi les conclusions de la réunion a été mise en exergue la nécessité de renforcer la visibilité, non seulement du secteur, mais aussi de l’impact des avancées, des innovations et des résultats qui sont réalisés, car ils ne sont pas suffisamment attractifs ou sont dilués car peu visibles.

La valeur des personnes en tant que chiffres clés pour libérer le potentiel du secteur a également été mise sur la table, ainsi que l’efficacité des ressources, le renforcement du marché intérieur de la construction et la promotion de positions plus compétitives des entreprises européennes de construction sur la scène mondiale, en rappelant le défi de l’intégration indispensable des microentreprises.

Les marchés publics ont été proposés comme un levier de changement vers la conformité, une meilleure qualification des travailleurs et la durabilité du secteur. Et la dimension sociale a été un sujet de préoccupation lors de cette rencontre, ainsi que l’approche des besoins des citoyens de demain.

Confluence de différentes lignes d’action

En ce qui concerne la modernisation et la mise à jour des compétences professionnelles, l’importance de la convergence des différentes lignes d’action, sur lesquelles le projet Construction Blueprint travaille, a été soulignée :

  • Utilisation du programme européen Erasmus+ comme source de financement et justification de la double politique de l’UE (stratégie et agenda des compétences).
  • Travailler dans des domaines clés : efficacité énergétique, digitalisation et économie circulaire.
  • Adoption d’approches d’autres industries.
  • Dialogue entre les acteurs stratégiques de l’UE et les États membres.
  • Intégration d’autres segments de la population active dans le secteur de la construction, en particulier les jeunes et les femmes.
En route vers « Construction 2040 »

La réunion de Bruxelles s’est terminée par une série d’idées pour projeter l’horizon de Construction 2040, en préservant les forces de l’initiative Construction 2020 et en l’intensifiant par des améliorations et des aspects tels que :

  • Élargir l’horizon temporel de l’initiative pour prévoir l’avenir de la compétitivité et les défis cycliques (comme la résilience du secteur lui-même, entre autres).
  • Renforcer l’engagement entre la communauté participant à Construction 2020 : la Commission européenne elle-même, les États membres, les citoyens, les institutions financières, les entreprises, les professionnels, etc.
  • Tirer parti des flux financiers de l’Union européenne.
  • Renforcer l’approche participative et le dialogue avec les villes.
  • Promouvoir le rôle du Forum stratégique tripartite de haut niveau.

Les résultats de cette réunion reflètent une vision commune pour l’amélioration de l’environnement bâti de l’UE, ainsi que le rôle et la contribution du secteur de la construction à cette vision.

Car, comme cela a été souligné lors de cette septième réunion du Forum stratégique tripartite de haut niveau, « la qualité de l’environnement bâti est essentielle pour la santé, le bien-être et la productivité ; ainsi, l’amélioration de la manière dont nous construisons améliorera la vie des citoyens européens ».

Menu