Le cadre stratégique européen pour l’amélioration de la formation à la sécurité et à la santé dans le secteur sera développé par la Fundación Laboral de la Construcción

Cet appel d’offres de la Commission européenne attribué à la Fundación Laboral de la Construcción est un complément au projet « Approche stratégique des compétences professionnelles dans l’industrie de la construction » : le projet Construction Blueprint.

Un des domaines énumérés dans le préambule de la Constitution de l’Organisation internationale du travail (OIT) en 1919 était « La Protection du travailleur contre la maladie ou les blessures résultant de son travail », ce que nous appelons maintenant « Sécurité et santé ». Mais ce n’est qu’en 1981 que la Convention 155 sur la santé et la sécurité au travail a été signée. Par la suite, la directive la plus importante sur la prévention des risques au niveau européen, 89/391/CEE, concernant la mise en œuvre de mesures visant à encourager l’amélioration de la santé et de la sécurité des travailleurs au travail, qui contient le cadre juridique général dans lequel la politique communautaire de prévention fonctionne, sera adoptée.

Compte tenu de l’importance de cette discipline, la Fundación Laboral de la Construcción a été choisie pour mener à bien le projet « Approche stratégique pour l’amélioration de la formation en santé et sécurité dans l’industrie de la construction » (appelé Blueprint Santé et Sécurité), un complément nécessaire qui fera partie de l’approche stratégique sur les compétences professionnelles dans l’industrie de la construction (projet Construction Blueprint), également pilotée par la Fundación Laboral.

Cet appel d’offres de l’Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME) de la Commission européenne, qui fonctionne depuis décembre 2018 avec un budget de près de 800,000 euros, sera achevé en 18 mois et intègre les douze pays impliqués dans Construction Blueprint : Allemagne, Belgique, Slovénie, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Lituanie, Pologne et Portugal.

Un nouvel environnement, avec de nouveaux défis

Outre les obstacles structurels auxquels est confrontée l’industrie, tels que le vieillissement de la main-d’œuvre, le manque d’attrait du secteur ou le décalage entre la formation et les compétences demandées par le marché, il y a l’émergence de nouvelles compétences spécialisées, en particulier les compétences dites « vertes », qui ne sont pas couvertes par le système de formation et d’enseignement professionnels (EFP). Ce scénario rend essentiel le renforcement du capital humain de l’industrie de la construction avec une formation spécialisée et de nouvelles compétences pour la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Cette évolution doit aller de pair avec la mise à jour des risques actuels liés à l’« économie circulaire », en anticipant même les paramètres qui ne sont pas encore reconnus et en les abordant de manière globale. Il est donc nécessaire d’analyser et de mettre à jour les compétences en matière de sécurité et de santé au travail (SST) liées au « bâtiment vert » afin de prévenir et de minimiser les risques émergents grâce à la formation et à l’information des travailleurs du secteur.

Tous ces aspects sont ce à quoi fait face Blueprint santé et sécurité, à travers lequel un cadre de formation complet et mis à jour sera élaboré pour couvrir ces nouvelles exigences en matière de santé et de sécurité, d’efficacité énergétique et de biomatériaux dans l’industrie de la construction, en particulier ceux qui concernent les nouveaux matériaux de construction et l’isolation, la technologie et les procédés individuels.

Les résultats de cet appel d’offres sont les suivants :

  • Une étude des besoins pour la révision ou la création de profils professionnels.
  • Une proposition de formation en SST adaptée aux nouveaux besoins des « profils professionnels verts ».
  • L’identification des bonnes pratiques au niveau régional, national et européen.
  • Et la création d’une image plus positive du secteur, qui aborde de façon proactive les questions de SST.
Renforcer les compétences innovantes

En outre, la Fundación Laboral participe en tant que partenaire à un autre projet récent, mené par l’Ente per la Formazione l’addestramento professionale nell’edilizia (Formedil), d’Italie, appelé Icaro, qui porte sur la promotion de qualifications innovantes par l’innovation technologique et organisationnelle dans le secteur de la construction.

Menu